Menu
Recrutement
Espace Utilisateur
Support
logo plugimmo v3.1
Rejoindre plugimmo

Acheter de l’Immobilier en CDD : Conseils et Astuces

author post pic
Rédigé par : Eric Molina
Partager cet article via :

johann

acheter en cdd
Temps de lecture : 6 minutes
SOMMAIRE
Primary Item (H2)Sub Item 1 (H3)

1. Introduction

Acheter un bien immobilier est le rêve de nombreux Français, mais il n’est pas toujours facile de réaliser ce projet lorsque l’on est en contrat à durée déterminée (CDD). En effet, les banques et les organismes de crédit sont souvent réticents à prêter de l’argent à des personnes dont la situation professionnelle n’est pas stable. Alors, comment faire pour obtenir un prêt immobilier en CDD ? Quelles sont les conditions à remplir et les astuces à connaître ? Voici quelques éléments de réponse.

La première chose à savoir est qu’un CDI n’est pas une condition sine qua non pour obtenir un crédit immobilier. Il est tout à fait possible d’emprunter en étant en CDD, à condition de présenter un dossier solide et rassurant pour le prêteur. En effet, ce qui compte pour la banque, c’est la capacité de remboursement du candidat à l’emprunt, et non pas le type de contrat de travail qu’il détient. Ainsi, il existe plusieurs critères qui peuvent compenser l’absence de CDI et augmenter les chances d’obtenir un prêt immobilier en CDD.

INDICE DE CONFIANCE DES BANQUES


Le premier conseil est de rester raisonnable dans son projet immobilier et de ne pas viser un bien trop cher par rapport à ses revenus. Il faut savoir que le taux d’endettement maximal autorisé par les banques est de 33%, ce qui signifie que les mensualités du crédit ne doivent pas dépasser le tiers des revenus nets du ménage. Ainsi, plus le montant du prêt est élevé, plus il faut justifier de revenus importants et réguliers. Or, les personnes en CDD ont souvent des revenus fluctuants et incertains, ce qui peut freiner les banques. Il est donc préférable de choisir un bien immobilier adapté à son budget et à sa situation.

Le deuxième critère qui peut jouer en faveur des personnes en CDD est la stabilité et l’ancienneté dans l’emploi. En effet, les banques vont regarder le parcours professionnel du candidat à l’emprunt et vérifier s’il a une expérience significative dans son domaine d’activité. Il faut savoir que tous les CDD ne se valent pas aux yeux des prêteurs. Certains secteurs sont plus porteurs que d’autres, comme la fonction publique, l’intérim ou le spectacle. De même, certains types de contrats sont plus appréciés que d’autres, comme les CDD longs ou renouvelables. L’idéal est de pouvoir justifier d’au moins trois ans d’ancienneté dans son métier, avec le moins de périodes d’inactivité possible.

Le troisième point qui peut faire la différence est de prendre en compte l’ensemble des revenus du ménage, et pas seulement le salaire. En effet, les banques vont analyser le niveau de vie du candidat à l’emprunt et évaluer sa capacité d’épargne. Ainsi, il est important de mentionner tous les revenus complémentaires dont on dispose, comme les allocations, les primes, les indemnités, les pensions, les loyers, etc. Ces revenus peuvent augmenter le taux d’endettement et rassurer la banque sur la solvabilité du demandeur. Il faut également fournir les relevés de compte des trois dernières années, afin de montrer que l’on gère bien son budget et que l’on n’a pas de découvert ni d’incident de paiement.

Le quatrième élément qui peut faciliter l’obtention d’un crédit immobilier en CDD est de disposer d’un apport personnel conséquent. L’apport personnel correspond à la somme d’argent que l’on peut investir dans son projet immobilier, en plus du prêt. Il sert à financer une partie du prix du bien, mais aussi les frais annexes, comme les frais de notaire, les frais de garantie, les frais d’agence, etc. L’apport personnel est un gage de sérieux et de motivation pour la banque, car il montre que l’on a su épargner et que l’on est prêt à s’engager financièrement. En général, les banques demandent un apport personnel d’au moins 10% du montant du prêt, mais il est conseillé d’en avoir plus, surtout si l’on est en CDD. Un apport personnel de 20% ou 30% peut faire pencher la balance en sa faveur.

Le cinquième point qui peut influencer la décision de la banque est le passif bancaire du candidat à l’emprunt. Il s’agit de vérifier si le demandeur n’a pas de dettes, de crédits en cours, de retard de paiement, de fichage à la Banque de France, etc. Ces éléments sont rédhibitoires pour les banques, car ils témoignent d’une mauvaise gestion financière et d’un risque de surendettement. Il faut donc être irréprochable sur ce plan et ne pas avoir de passif bancaire. Si l’on a déjà contracté des crédits par le passé, il faut les rembourser intégralement avant de demander un nouveau prêt immobilier.

Newsletter

Le sixième conseil qui peut augmenter les chances d’obtenir un prêt immobilier en CDD est d’emprunter à deux. En effet, les banques sont plus enclines à prêter à des couples ou à des co-emprunteurs, car cela leur offre une garantie supplémentaire en cas de défaillance de l’un des deux. Il faut toutefois que le co-emprunteur soit solvable et qu’il dispose d’un CDI ou d’un statut équivalent. Il faut également que le co-emprunteur soit lié au demandeur par un lien familial, amical ou professionnel. Il peut s’agir du conjoint, du partenaire de PACS, du concubin, d’un parent, d’un enfant, d’un frère, d’une sœur, d’un ami, d’un collègue, etc. Le co-emprunteur s’engage à rembourser le prêt en cas de défaillance du demandeur, il doit donc être conscient des risques qu’il prend.

Le septième et dernier point qui peut aider à obtenir un crédit immobilier en CDD est de disposer d’un solide garant. Le garant est une personne qui accepte de se porter caution pour le demandeur, en cas de non-remboursement du prêt. Il s’agit souvent d’un membre de la famille, comme les parents ou les grands-parents, qui possèdent un patrimoine immobilier ou financier. Le garant doit être solvable et avoir confiance en la capacité de remboursement du demandeur. Il doit également être informé des conséquences de son engagement, car il peut être amené à payer les mensualités du prêt à la place du demandeur, voire à perdre son bien immobilier si celui-ci est hypothéqué. Le recours à un garant peut rassurer la banque et lui donner envie de prêter à une personne en CDD.

Enfin, si malgré tous ces conseils, il reste difficile d’obtenir un prêt immobilier en CDD, il peut être judicieux de faire appel à un courtier spécialisé. Le courtier est un intermédiaire entre le demandeur et les banques, qui va négocier les meilleures conditions de crédit pour son client. Le courtier connaît bien le marché immobilier et les critères des banques, il peut donc trouver l’offre la plus adaptée au profil du demandeur. Le courtier peut également faire jouer la concurrence entre les banques et obtenir des taux d’intérêt plus avantageux. Le courtier se rémunère en prenant une commission sur le montant du prêt, mais il peut faire réaliser des économies substantielles au demandeur.

Assouplissement des Conditions pour les Biens Neufs : Depuis 2021, pour l'achat de biens immobiliers neufs, les durées de prêts peuvent s'étendre jusqu'à 27 ans, y compris avec un différé de remboursement de deux ans au maximum. Cette mesure peut offrir plus de flexibilité pour les emprunteurs en CDD désirant acquérir un logement neuf​​.

En conclusion, acheter de l’immobilier en CDD n’est pas impossible, mais cela demande de respecter certaines conditions et de mettre en avant ses atouts. Il faut notamment être raisonnable dans son projet, justifier d’une stabilité et d’une ancienneté dans l’emploi, prendre en compte tous ses revenus, disposer d’un apport personnel important, ne pas avoir de passif bancaire, emprunter à deux si possible et disposer d’un solide garant. Si malgré tout, les banques restent frileuses, il peut être utile de faire appel à un courtier spécialisé qui saura négocier les meilleures offres de crédit. Ainsi, il est possible de réaliser son rêve immobilier même en étant en CDD, à condition de bien préparer son dossier et de convaincre la banque de sa capacité de remboursement.

plugcrédit 1000 x 326
  • Profitez d'une plateforme qui compare près de 100 Organismes Bancaires au Niveau National
  • Financez vos Investisseurs sur 25 ans sans Apport
  • Obtenez un Pré-accord sous 24H après la complétude du dossier Client
  • Percevez jusqu'à 40 % de rétrocessions d'honoraires* et de Commissions Banque
  • Financez des Clients à l'autre bout de la France en gardant le même Interlocuteur
  • Trouvez des solutions de Financement pour vos Clients qui Dépassent le Tx HCSF
PLUS D'INFOS
Partagez cet article avec votre réseau pour leur en faire profiter !

Dans la même thémathique

pret immo
FNAIM : Portabilité et Transférabilité des Crédits
prêt in-fine hypothécaire
Prêt In-Fine et Hypothécaire : Innovations Financières ou Risques Cachés ?
Renégociation d'assurance de prêt
Assurance de Prêt : Les 6 Etapes pour Renégocier Efficacement
chevron-down