Menu
Recrutement
Espace Utilisateur
Support
logo plugimmo v3.1
Rejoindre plugimmo

Devenir Rentier : un rêve à portée de main

author post pic
Rédigé par : Eric Molina
Partager cet article via :

johann

Devenir Rentier
Article du 
11/01/2024
 fois
Temps de lecture : 7 minutes
SOMMAIRE
Primary Item (H2)Sub Item 1 (H3)

Le concept de rentier, ou l’art de vivre de ses investissements, offre de multiples avantages, tels que l’obtention d’un revenu régulier et potentiellement substantiel. Cette stratégie peut s’avérer particulièrement bénéfique pour ceux cherchant à se construire une retraite confortable ou désireux de prendre une retraite anticipée tout en bénéficiant d’une source de revenus fiable et durable. Cependant, le chemin pour devenir rentier n’est pas exempt de risques et nécessite une approche méthodique et réfléchie. Notre guide, élaboré par Legalstart, vise à vous fournir les clés pour démarrer avec succès dans cette voie, en soulignant les meilleurs choix d’investissement et en vous alertant sur les erreurs courantes à éviter.

Pour devenir rentier, il faut avoir un capital qui correspond à 25 fois vos dépenses annuelles. Grâce à cela, même durant les pires périodes de l’histoire de la bourse, votre capital n’est jamais entamé et ne tombera jamais à zéro. Il faut également savoir diversifier ses sources de revenus passifs, en combinant différents types d’investissements, tels que l’immobilier, l’assurance-vie, ou la bourse. Enfin, il faut être prudent et réaliste, en tenant compte des aléas du marché, de la fiscalité, et de l’inflation.

Un rentier, par définition, est une personne qui tire ses revenus de ses investissements. Ces revenus, qualifiés de passifs, proviennent de diverses sources telles que l’immobilier, les placements financiers, les assurances-vie, les actions et obligations. L’objectif principal est de bénéficier d’une autonomie financière, permettant soit de vivre pleinement de ces investissements, soit d’économiser davantage pour de futurs placements.

Le profil du rentier est celui d’un investisseur avisé, patient, et discipliné. Il sait se fixer des objectifs de revenus adaptés à son mode de vie et à ses capacités financières. Il sait également choisir les investissements les plus rentables et les plus sûrs, en fonction de son horizon de placement et de son appétit pour le risque. Il suit régulièrement l’évolution de ses placements et ajuste sa stratégie en fonction des opportunités et des contraintes du marché. Il ne se laisse pas influencer par ses émotions ou par les modes passagères. Il se forme continuellement pour améliorer ses connaissances et ses compétences en matière d’investissement.

Le statut de rentier est accessible à tous, à condition de respecter certaines étapes cruciales. Il est essentiel de se fixer des objectifs de revenus réalisables et adaptés à vos besoins et capacités. La première étape consiste à évaluer votre capacité d’investissement, qui dépend de votre capital initial et de vos revenus actuels, permettant ainsi d’épargner ou d’emprunter. Il est important de garder à l’esprit que tout investissement comporte des risques et doit être adapté à votre situation financière et à votre profil d’investisseur.

Pour devenir rentier, il n’est pas nécessaire d’avoir un capital de départ élevé, ni de gagner beaucoup d’argent. Il suffit d’avoir une bonne capacité d’épargne, c’est-à-dire de dépenser moins que ce que l’on gagne, et de placer son épargne de manière intelligente et régulière. Il existe de nombreux moyens de réduire ses dépenses, tels que la maîtrise de son budget, la négociation de ses frais bancaires, ou la chasse aux bonnes affaires. Il existe également de nombreuses opportunités d’investissement, accessibles même avec un petit capital, telles que les SCPI, les ETF, ou le crowdfunding. L’essentiel est de commencer le plus tôt possible, afin de profiter de l’effet boule de neige des intérêts composés.

Pour atteindre le statut de rentier, plusieurs options d’investissement sont envisageables. Chacune présente ses propres avantages et inconvénients, et le choix dépendra de vos objectifs personnels, de votre capital de départ, et de votre appétit pour le risque.

4.1. L’investissement Immobilier : Une Option Populaire

L’investissement dans l’immobilier est une méthode classique pour devenir rentier. Elle peut prendre plusieurs formes, telles que l’investissement dans une SCPI ou l’investissement locatif traditionnel. Chaque option offre des avantages spécifiques en termes de coût, de gestion, de rendement, et de risques potentiels.

L’investissement dans une SCPI, ou société civile de placement immobilier, consiste à acheter des parts d’une société qui gère un parc immobilier. Les avantages sont multiples : pas de souci de gestion locative, diversification du patrimoine, mutualisation des risques, rendement attractif (en moyenne 4,4 % en 2020), et fiscalité avantageuse (possibilité de déduire les intérêts d’emprunt, de bénéficier du régime des plus-values immobilières, ou d’opter pour le régime micro-foncier). Les inconvénients sont principalement liés à la liquidité limitée des parts, aux frais de souscription et de gestion, et à la volatilité du marché immobilier.

L’investissement locatif traditionnel consiste à acheter un bien immobilier et à le louer. Les avantages sont la possibilité de choisir son bien, de le personnaliser, de le valoriser, de bénéficier d’un effet de levier avec le crédit, et de percevoir des revenus réguliers. Les inconvénients sont le coût élevé de l’investissement, les charges et les impôts à payer, les risques de vacance locative ou d’impayés, et la nécessité de s’occuper de la gestion locative (ou de la déléguer à un professionnel).

4.2. L’Assurance-Vie : Une Stratégie Progressive

L’assurance-vie est une autre stratégie permettant de construire progressivement une rente. Ses avantages résident dans la flexibilité des versements et des retraits, la diversité des fonds d’investissement, et une fiscalité avantageuse, surtout après une période d’investissement de 8 ans.

L’assurance-vie permet de placer son argent sur différents supports, tels que des fonds en euros, garantis en capital, ou des unités de compte, plus risquées mais plus rémunératrices. Il est possible de moduler son allocation d’actifs en fonction de son profil de risque et de ses objectifs de rentabilité. Il est également possible de réaliser des arbitrages entre les différents supports, sans frais ni fiscalité. L’assurance-vie offre une grande souplesse pour récupérer son capital, soit sous forme de rachat partiel ou total, soit sous forme de rente viagère. La fiscalité de l’assurance-vie est avantageuse, car elle permet de bénéficier d’un abattement annuel sur les intérêts perçus, et d’une exonération totale de droits de succession en cas de décès.

4.3. L’Investissement en Bourse : PEA et Compte-Titres

L’investissement en bourse, via un PEA ou un compte-titres, est une option à plus haut risque mais pouvant offrir des rendements plus élevés. Cette stratégie exige une compréhension approfondie du marché boursier et une gestion active.

Le PEA, ou plan d’épargne en actions, est un produit d’épargne qui permet d’investir dans des actions européennes, avec une fiscalité réduite après 5 ans de détention. Le PEA offre un potentiel de rentabilité élevé, mais aussi un risque de perte en capital. Il est plafonné à 150 000 euros par personne, et ne permet pas de sortir son argent avant 5 ans sans clôturer le plan.

Le compte-titres est un compte qui permet d’investir dans tous les types de valeurs mobilières, qu’elles soient françaises ou étrangères, telles que des actions, des obligations, des fonds, ou des produits dérivés. Le compte-titres offre une grande liberté de choix et de diversification, mais aussi une fiscalité plus lourde que le PEA, et un risque de perte en capital plus élevé. Il n’y a pas de plafond ni de durée minimale de détention pour le compte-titres.

Le montant du capital de départ nécessaire pour devenir rentier varie en fonction du type d’investissement choisi, de la durée de l’investissement, du rendement escompté et du niveau de rente désiré. Un tableau est fourni pour illustrer les différents scénarios en fonction de l’apport en capital et du rendement annuel brut.

Apport en capitalRendement annuel brutDurée de l’investissementCapital finalRente mensuelle
10 000 €5 %10 ans16 289 €68 €
10 000 €10 %10 ans25 937 €216 €
50 000 €5 %10 ans81 444 €339 €
50 000 €10 %10 ans129 687 €1 082 €
100 000 €5 %10 ans162 889 €679 €
100 000 €10 %10 ans259 374 €2 165 €

Ce tableau montre que plus l’apport en capital et le rendement sont élevés, plus le capital final et la rente mensuelle sont importants. Il montre également que la durée de l’investissement a un impact significatif sur le capital final, grâce à l’effet des intérêts composés. Par exemple, avec un apport de 10 000 € et un rendement de 10 %, le capital final est multiplié par 2,6 en 10 ans, mais par 6,7 en 20 ans.

Pour devenir rentier, une stratégie bien définie et un plan d’action sont essentiels. Ces étapes comprennent l’évaluation de votre capital de départ, la prise en compte de vos revenus actuels, la définition de vos objectifs de rente, et le choix des investissements les plus adaptés à vos besoins.

L’évaluation de votre capital de départ consiste à faire le bilan de votre situation financière, en tenant compte de vos actifs et de vos passifs. Vos actifs sont tout ce que vous possédez, tels que votre épargne, vos placements, ou vos biens immobiliers. Vos passifs sont tout ce que vous devez, tels que vos crédits, vos impôts, ou vos charges. La différence entre vos actifs et vos passifs représente votre capital net, qui constitue votre capacité d’investissement.

La prise en compte de vos revenus actuels consiste à calculer votre taux d’épargne, c’est-à-dire la part de vos revenus que vous mettez de côté chaque mois. Vos revenus peuvent provenir de votre activité professionnelle, de vos investissements, ou de toute autre source. Votre taux d’épargne dépend de vos dépenses, qui comprennent vos besoins essentiels, tels que le logement, la nourriture, ou la santé, et vos dépenses facultatives, tels que les loisirs, les voyages, ou les cadeaux. Plus votre taux d’épargne est élevé, plus vous pouvez investir et accélérer votre chemin vers la rente.

La définition de vos objectifs de rente consiste à déterminer le montant de revenus passifs dont vous avez besoin pour vivre confortablement, sans travailler. Ce montant dépend de votre niveau de vie, de vos projets, et de vos aspirations. Il faut également tenir compte de l’inflation, qui réduit le pouvoir d’achat de votre rente, et de la fiscalité, qui diminue le montant net de votre rente. Une règle empirique est de viser une rente équivalente à 80 % de vos revenus actuels.

Le choix des investissements les plus adaptés à vos besoins consiste à sélectionner les produits d’épargne qui vous permettront d’atteindre votre objectif de rente, en fonction de votre profil de risque, de votre horizon de placement, et de votre capital de départ. Il faut également diversifier vos investissements, afin de réduire le risque global de votre portefeuille et de profiter des opportunités offertes par les différents marchés. Il existe de nombreux critères pour comparer les différents produits d’épargne, tels que le rendement, la liquidité, la sécurité, la fiscalité, ou les frais.

plugimmo logo 10 2023
  • Testez 14 jours sans CB une plateforme avec près de 280 Promoteurs, 3500 Programmes et 70 000 Lots
  • Commencez avec notre version Starter à 95 € HT par mois, ou optez pour notre version EXPERT à 169 € HT par mois.
  • Percevez 100% des honoraires que vous pourriez percevoir de la part des Promoteurs
  • Avec ou sans Carte T, Frais Administratif et de Gestion de 150 € HT/vente Actée
  • VEFA Vide et Rés de Service/Ancien à Réhabiliter/Revente Lgts LMNP/Immo Neuf en Espagne
  • 90 % de Nos Clients ont réduit leurs tâches Administratives 
    de près de 60 h/mois
PLUS D'INFOS
Partagez cet article avec votre réseau pour leur en faire profiter !

Dans la même thémathique

Neuf ou Ancien
En tant que Primo-Accédant, mieux vaut-il Investir dans l'Ancien ou dans le Neuf ?
Ancien ou neuf
En tant qu'Investisseur, mieux vaut il Investir dans l'Ancien ou dans le Neuf ?
L'essor des technologie dans l'immo
L'Essor des Technologies dans l'Immobilier : Comment la Proptech Révolutionne le Secteur
chevron-down