Menu
Recrutement
Espace Utilisateur
Support
logo plugimmo v3.1
Rejoindre plugimmo

Investir en Couple : Comprendre les Implications Légales et Financières

author post pic
Rédigé par : Eric Molina
Partager cet article via :

johann

Investir en couple
Article du 
09/01/2024
 fois
Temps de lecture : 3 minutes
SOMMAIRE
Primary Item (H2)Sub Item 1 (H3)

Acheter un bien immobilier en couple est une étape importante, et selon votre statut de relation - mariés, pacsés ou en union libre - les implications juridiques et financières peuvent varier considérablement. Cet article explore les différentes façons d'acheter un logement en couple et les considérations juridiques pour chaque situation.

En union libre, la loi ne prévoit pas de disposition spécifique, rendant cette situation moins protectrice sans aménagements appropriés. En cas de décès, le concubin survivant pourrait devoir payer 60 % de droits fiscaux sur l'héritage. L'achat en commun nécessite un contrat définissant les modalités d'achat, particulièrement en cas de séparation ou de décès. L'achat peut se faire en indivision, où une convention d'indivision indique la participation financière de chaque partenaire. En cas de décès, le bien est transmis aux héritiers, le concubin survivant se retrouvant en indivision avec eux, sauf si une clause de rachat est prévue​​.

Les partenaires pacsés ont leurs patrimoines séparés par défaut, et lors de l'achat d'un bien, ils doivent spécifier dans l'acte d'achat les sommes engagées par chacun. En absence de cette mention, ils sont présumés propriétaires à 50/50. Si un partenaire décède, les règles varient selon la date du PACS. Depuis 2007, le partenaire survivant n’a aucun droit sur l’héritage sans testament. La rédaction d'un testament peut permettre l'exonération des droits de succession, avec certaines restrictions pour protéger les héritiers légaux​​​​.

Les conséquences d'un achat immobilier en mariage dépendent du régime matrimonial choisi. Sans contrat de mariage, le régime légal s'applique : les biens acquis après le mariage sont communs. Avec un contrat de mariage stipulant la séparation de biens, le régime d'indivision s'applique, les biens étant présumés détenus à moitié par chacun des époux, sauf disposition contraire dans l'acte d'achat. En cas de décès, l'époux survivant bénéficie d'un droit temporaire au logement et peut demander un droit d’habitation à vie sous certaines conditions​​.

Voici un tableau pour comparer les statuts de relation en termes d'achat immobilier :

Statut de RelationPropriété du BienGestion des DettesImplications en cas de DécèsRégime Fiscal
Concubinage
(Union Libre)
Propriété indivise (sauf indication contraire)Responsabilité individuelle
ou caution
Biens transmis
aux héritiers,
sauf clause spécifique
Impôts individuels
PACSPropriété indivise ou selon l'acte de venteSolidarité pour
les dettes de la vie courante
Règles selon la date
du PACS, possibilité de testament
Imposition commune
Mariage (sans
contrat)
Biens acquis après mariage sont communsContribution aux
charges selon moyens
Biens communs,
répartition selon loi ou testament
Imposition commune
Mariage (avec
contrat de séparation de biens)
Indivision ou selon contratResponsabilité individuelle
ou selon contrat
Droit temporaire
d'habitation pour le conjoint survivant
Imposition commune

Dans toutes ces situations, les couples peuvent ouvrir des comptes conjoints ou indivis et souscrire à des produits d'épargne communs, comme des livrets bancaires, des comptes-titres ou des contrats d'assurance-vie en souscription conjointe. Cependant, certains produits d'épargne ne peuvent être ouverts qu'au nom d'une seule personne. Concernant les emprunts, les couples ont plusieurs options, notamment emprunter ensemble ou individuellement, avec des implications différentes en termes de responsabilité des dettes​​​​​​​​​​​​​​.

Pour l'impôt sur le revenu, les partenaires pacsés sont soumis aux mêmes règles que les couples mariés, avec une imposition commune. Les couples mariés sans contrat de mariage sont également imposés en commun. Les déclarations d'impôts et les responsabilités fiscales varient donc en fonction du statut du couple et du régime matrimonial ou de partenariat choisi​​.

Acheter un logement en couple est une décision significative avec des implications variées selon le statut de la relation. Il est essentiel de bien comprendre les aspects légaux et financiers liés à l'achat en couple, qu'il s'agisse d'une union libre, d'un PACS ou d'un mariage. La planification et la consultation avec des professionnels juridiques et fiscaux sont recommandées pour naviguer efficacement dans ces complexités.

plugimmo logo 10 2023
  • Testez 14 jours sans CB une plateforme avec près de 280 Promoteurs, 3500 Programmes et 70 000 Lots
  • Commencez avec notre version Starter à 95 € HT par mois, ou optez pour notre version EXPERT à 169 € HT par mois.
  • Percevez 100% des honoraires que vous pourriez percevoir de la part des Promoteurs
  • Avec ou sans Carte T, Frais Administratif et de Gestion de 150 € HT/vente Actée
  • VEFA Vide et Rés de Service/Ancien à Réhabiliter/Revente Lgts LMNP/Immo Neuf en Espagne
  • 90 % de Nos Clients ont réduit leurs tâches Administratives 
    de près de 60 h/mois
PLUS D'INFOS
Partagez cet article avec votre réseau pour leur en faire profiter !

Dans la même thémathique

Sinistre Co-propriété
Sinistre en Copropriété : Comment ça Marche ?
MLM
Le MLM dans l'immobilier : Une Nouvelle Approche pour la Vente et la Gestion
L'essor des technologie dans l'immo
L'Essor des Technologies dans l'Immobilier : Comment la Proptech Révolutionne le Secteur
chevron-down