Menu
Recrutement
Espace Utilisateur
Support
logo plugimmo v3.1
Rejoindre plugimmo

La loi anti-squatteurs prévoit de nouvelles sanctions pour les squatteurs

author post pic
Rédigé par : Eric Molina
Partager cet article via :

Tarek

Loi anti-squatteurs
Article du 
19/12/2022
 fois
Temps de lecture : 2 minutes
SOMMAIRE
Primary Item (H2)Sub Item 1 (H3)

La loi anti-squatteurs vient de faire son entrée en première lecture à l'Assemblée Nationale. Qu'en est-il de cette proposition de loi qui vise à renforcer la lutte contre le squat et à protéger les propriétaires contre les impayés de loyers? On vous explique tout !

Le 2 décembre 2022, l'Assemblée Nationale a adopté en première lecture une proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le squat et à protéger les propriétaires contre les impayés de loyers. Cette loi appelée Anti-squatteurs qui vise à protéger les logements contre l'occupation illicite, prévoit notamment de tripler les sanctions pour les squatteurs, qui risquent jusqu'à 3 ans de prison et 45 000 € d'amende.

Le texte prévoit que les squatteurs risquent la même peine que les propriétaires qui expulsent des occupants par leurs propres moyens, ce qui rétablit un certain équilibre. Le délit de squat s'appliquera également aux logements vacants et aux locaux commerciaux, ainsi qu'aux locataires refusant de quitter les lieux en cas d'expulsion légale (jusqu'à 6 mois de prison et 7 500 € d'amende). Cependant, ces derniers seront toujours protégés par la trêve hivernale.

Des amendements ont également été votés pour préciser que le propriétaire d'un logement squatté n'a pas l'obligation de l'entretenir, punir les "marchands de sommeil" organisant des squats et sanctionner "la propagande ou la publicité" facilitant ou incitant les squats.

La loi prévoit que les contrats de bail contiendront une clause de résiliation automatique en cas d'impayés de loyers et que certains délais seront réduits dans les procédures liées aux impayés de loyers pour les locataires de mauvaise foi. Cela permettra de sécuriser les bailleurs en cas d'impayés de loyers.

En conclusion, la loi anti-squatteurs vise à protéger les propriétaires contre les impayés de loyers et à réprimer de manière plus sévère le squat. Elle prévoit notamment de tripler les sanctions pour les squatteurs, d'appliquer le délit de squat aux logements vacants et aux locaux commerciaux, et de prévoir une clause de résiliation automatique en cas d'impayés de loyers dans les contrats de bail. Cette loi devrait permettre de mieux protéger les propriétaires contre les occupants illégaux et de lutter de manière plus efficace contre le squat.

plugimmo logo 10 2023
  • Testez 14 jours sans CB une plateforme avec près de 280 Promoteurs, 3500 Programmes et 70 000 Lots
  • Commencez avec notre version Starter à 95 € HT par mois, ou optez pour notre version EXPERT à 169 € HT par mois.
  • Percevez 100% des honoraires que vous pourriez percevoir de la part des Promoteurs
  • Avec ou sans Carte T, Frais Administratif et de Gestion de 150 € HT/vente Actée
  • VEFA Vide et Rés de Service/Ancien à Réhabiliter/Revente Lgts LMNP/Immo Neuf en Espagne
  • 90 % de Nos Clients ont réduit leurs tâches Administratives 
    de près de 60 h/mois
PLUS D'INFOS
Partagez cet article avec votre réseau pour leur en faire profiter !

Dans la même thémathique

Neuf ou Ancien
En tant que Primo-Accédant, mieux vaut-il Investir dans l'Ancien ou dans le Neuf ?
Ancien ou neuf
En tant qu'Investisseur, mieux vaut il Investir dans l'Ancien ou dans le Neuf ?
L'essor des technologie dans l'immo
L'Essor des Technologies dans l'Immobilier : Comment la Proptech Révolutionne le Secteur
chevron-down